13/11/2012

Une salle bondée comme un bus égyptien pour la projection de Les femmes du bus 678

Les femmes du bus 678 de Mohamed Diab a affiché complet, hier soir à Bruxelles

Evènements et festivals, Égypte

Une salle bondée comme un bus égyptien pour la projection de Les femmes du bus 678

Une longue queue de cinéphiles a tenu bon devant la petite salle de l’Orangerie au Botanique, jusqu’aux premières minutes du film, lors de la projection hier soir de Les femmes du bus 678 de Mohamed Diab, à l’affiche de la 12ème édition du Festival de cinéma méditerranéen de Bruxelles.

Tout le monde n’a malheureusement pas eu la chance d’y assister, mais ceux qui y sont parvenus se sont beaucoup amusés, ont beaucoup pleuré, couronnant le film avec un standing ovation finale.

Les femmes du bus 678 est le premier, et pour l’instant le seul, long métrage réalisé par le scénariste reconverti en metteur en scène Mohamed Diab. Il raconte l’histoire de trois femmes issues de milieux sociaux différents, ayant ét soumises au harcèlement sexuel et à la violence des étrangers.

Faiza, Nelly et Seba, luttent courageusement et en dépit de l’ordre établi, mais leur bravoure n’est ni appréciée ni soutenue par la communauté égyptienne, ni par leurs familles.

Observant leurs actions, le public en apprend davantage sur la société égyptienne contemporaine, le pouvoir de l’homme et l’importance de la famille, ainsi que sur le risque en tant que femme de simplement effectuer un voyage en bus.

S’autorisant également quelques moments plus légers, Les femmes du bus 678 explore les enjeux essentiels de la vie d’une femme, comme l’importance de la famille, l’auto-défense, et bien-sûr le respect de soi.

Euromed Audiovisual est partenaire du Festival de cinéma méditerranéen de Bruxelles.

 

Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles - Plus d’articles :

 

partagez cet article par email imprimer cette page