28/02/2013

Sortie nationale du film Jews of Egypt d’Amir Ramsis

L’un des rares documentaires égyptiens à parvenir jusqu’aux salles du pays

Industrie, Evènements et festivals, Égypte

Sortie nationale du film Jews of Egypt d’Amir Ramsis

Après une avant-première couronnée de succès l’automne dernier et une avant-première américaine à Palm Springs en début d’année, le documentaire indépendant d’Amir Ramsis Jews of Egypt (lit. Les Juifs d’Égypte) va sortir dans les salles égyptiennes en mars.

C’est le premier documentaire égyptien à être projeté dans les salles du pays depuis Tahrir 2011: The Good, the Bad, and the Politician de Tamer Ezzat, Aytan Amin et Amr Salama à l’automne 2011.

Jews of Egypt, le premier long-métrage documentaire de Ramsis après trois fictions, dresse le portrait d’une société égyptienne multiculturelle au début du vingtième siècle, à laquelle les Juifs nés en Égypte ont apporté une contribution artistique et politique considérable, notamment dans le domaine du cinéma, comme la célèbre chanteuse et actrice Leila Mourad ou Togo Mizrahi, l’un des pères fondateurs du cinéma égyptien. Le film raconte aussi l’histoire de ces Juifs égyptiens qui ont été forcés de quitter l’Égypte après la déclaration d’indépendance, surtout après la crise du canal de Suez avec Israël en 1956.

Ramsis a réalisé Jews of Egypt en partie parce qu’il ne supportait plus d’entendre le mot "juif" être associé à "Israël" et "sioniste" par les Egyptiens d’aujourd’hui. Il était déçu de voir que les slogans utilisés étaient dirigés contre les juifs et non pas contre le régime israélien lors d’une manifestation à laquelle il a participé pour dénoncer la violence de l’armée israélienne contre le peuple palestinien.

"S’en prendre aux Juifs pour ce qui se passe en Israël revient au même que s’en prendre aux Musulmans pour le comportement des talibans," s’est indigné le réalisateur, lors d’une interview avec Euromed Audiovisuel après l’avant-première du film en octobre dernier.

Les romans et les films de la première partie du vingtième siècle dévoilent une Égypte beaucoup plus tolérante explique-t-il. Prenons par exemple le film de 1950 Hassan and Markus and Cohen. Hassan était musulman, Markus chrétien, et Cohen juif, mais le film portait sur les classes sociales et non sur la tolérance religieuse, puisque les  gens vivaient en paix ensemble et il n’était même pas nécessaire d’en parler. En 2008, Hassan and Markus est sorti. Cohen a disparu et le film ne parle que de tolérance entre chrétiens et musulmans. "Dans 10 ou 15 ans, peut-être que nous aurons un film sur Hassan tout seul," a plaisanté Ramsis.

Afin de mettre en valeur cette facette presque oubliée de l’histoire et de l’identité égyptienne, le réalisateur s’est entretenu avec des historiens, a interviewé des juifs exilés en France, et a convaincu l’un des 100 derniers juifs restés en Égypte, Albert Aryeh, de témoigner devant la caméra.

"Personnellement, Um Kulthum [célèbre chanteuse égyptienne] ne m’intéressait pas vraiment, je préférais sûrement les chansons françaises…" se rappelle Aryeh vers la fin du film. "C’est ironique, les gens qui aimaient Um Kulthum sont partis, mais moi je suis resté. "

Contrairement aux juifs marocains, récemment dépeints dans Tinghir-Jérusalem, les échos du Mellah de Kamal Hachkar, les juifs égyptiens ne se sont pas installés en Israël quand ils sont partis. La plupart d’entre eux, profondément patriotique et antisioniste, s’est tournée vers l’Europe et les États-Unis. Ils se souviennent encore aujourd’hui des chansons arabes de leur enfance, mais, comme l’a découvert Ramsis, ils ne peuvent pas retourner en Égypte, à moins d’obtenir une permission spéciale ou de posséder un second passeport.

Leurs histoires, provenant des quatre coins de la mer Méditerranée, vont maintenant pouvoir être rapportées sur grand écran à partir du 13 mars, et seront distribuées par Al Arabia. Les négociations ne sont pas terminées pour ce qui est de la distribution à l’international de Jews of Egypt, film produit par Haitham Al-Khamissi, qui a aussi réalisé la bande-son originale du film.

 

Alice Hackman

 

Jews of Egypt - Bande-annonce : 

partagez cet article par email imprimer cette page