02/07/2013

Les experts du cinéma du Sud de la Méditerranée recommandent la création d’un réseau régional de collecte de données

Suivant une réunion organisée par Euromed Audiovisuel à Casablanca, des professionnels du cinéma sud méditerranéen adoptent des recommandations pour un réseau régional qui recueillerait et diffuserait des données sur le secteur cinématographique de la région

Activités du programme, Maroc

Les experts du cinéma du Sud de la Méditerranée recommandent la création d’un réseau régional de collecte de données

Le programme Euromed Audiovisuel III de l’Union européenne et l’Observatoire européen de l’audiovisuel, en collaboration avec le Centre Cinématographique Marocain (CCM), ont réuni des experts du cinéma du Sud de la Méditerranée à Casablanca les 20 et 21 Juin.


Ces professionnels du cinéma arabe ont rencontré des représentants d’organismes internationaux travaillant sur les statistiques du cinéma et élaboré avec succès des recommandations (voir le lien ci-dessous pour téléchargement) en faveur d’un réseau sud méditerranéen permanent de collecte et diffusion systématiques de données sur le secteur cinématographique de la région. Ces recommandations seront présentées aux Etats du Sud de la Méditerranée, à l’Union européenne, aux entreprises et organisations professionnelles. Elles soulignent l’importance de la transparence économique et la nécessité d’une collecte permanente de données.

Paysage cinématographique sud-méditerranéen :

Sources: Chambre de l'industrie du cinéma / Centre cinématographique marocain (CCM) / Centre national du cinéma (Liban), 2012

 

"Ces deux journées ont été un véritable moment d’échange de données, d’analyses et de propositions. Le niveau  d’organisation du processus de collecte et de diffusion des données sur le secteur cinématographique est très différent suivant les pays de la région", explique  André Lange, expert à l’Observatoire  européen de  l’audiovisuel et conseiller du projet. "Mais les besoins sont similaires et la volonté de trouver une solution commune est évidente. Chacun souhaite disposer des indicateurs classiques sur les financements, la production, la distribution, l’exploitation en salles et les autres formes de diffusion des films (télévision, vidéo physique et vidéo à la demande). Davantage d’analyses qualitatives des marchés ont aussi été demandées".

Durant la réunion de Casablanca, il a été signalé que la question la plus urgente est sans doute celle de l’information sur la transition vers le cinéma numérique : alors que la numérisation des salles en Europe progresse à grands pas (plus de 70 % des salles numérisées), le processus a à peine commencé dans les pays de la région. Cela risque d’accroître la difficulté de circulation des films entre l’Europe et les pays arabes, or celle-ci est déjà très faible.

Les participants ont reconnu le mérite du Centre Cinématographique Marocain à avoir déployé les efforts nécessaires pour fournir des statistiques exhaustives sur la production et la distribution cinématographique dans le pays. La présentation d’un projet de base de données du cinéma arabe (AFDB - Arab Film Data Base) a été accueillie très favorablement. Les participants ont également souligné le problème endémique du piratage et le besoin d’une étude comparative sur les modalités de classification des films et sur la censure en Europe et dans les pays arabes.

Une étude de faisabilité qui sera publiée à la fin de 2013 proposera la création d’un système permanent de collecte régionale de données et la poursuite des activités de ce nouveau réseau d’experts.

L’initiative de collecte et de publication des données sur l’industrie cinématographique dans la région du Sud de la Méditerranée a été mise en place par le programme Euromed Audiovisuel en collaboration avec l’Observatoire européen de l’audiovisuel depuis Octobre 2011. Le projet a jusqu’à présent a publié des rapports sur le Maroc, le Liban et l’Égypte. Des rapports sur les autres pays de la région sont attendus d’ici la fin de l’année.

Le projet de collecte de données n’est que l’un des nombreux projets du programme d’Euromed Audiovisuel III qui vise à renforcer les secteurs du cinéma et de l’audiovisuel dans la région du Sud de la Méditerranée. Le programme met aussi l’accent sur des domaines clés tels que la formation, la coproduction, la production et la distribution, et actualise régulièrement une base de données juridique sur les lois relatives au droit d’auteur et les accords de coproduction dans chacun des pays partenaires.

 

Pour télécharger les recommandations en faveur d’un réseau sud méditerranéen de collecte de données, cliquez ici (FR).

Pour en savoir plus, veuillez contacter :
 

Fadoua OUERDIANE
Experte en Information et Communication - Euromed Audiovisuel
E-mail: fouerdiane(at)euromedaudiovisuel(dot)net

Alison HINDHAUGH
Attachée de presse – Observatoire Européen de l’Audiovisuel
E-mail : alison(at)coe.int

Cliquez ici pour télécharger les présentations des intervenants.


Les présentations des intervenants :

Présentation des processus de collecte régionaux

  • L’appareil statistique du CNC
    Louis Gauthier, chargé d’études international à la direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC, France

Etat des lieux des politiques et des marchés cinématographiques dans les pays arabes de la région méditerranéenne

  • Algérie

Etat des lieux, contraintes et enjeux face à l’essor de la production locale en Algérie
Ali Malek, MD Cine, Distribution des films étrangers en Algérie

  • Maroc

L’outil statistique du CCM
Mohamed Kamal Mouline, Conseiller Technique de Monsieur le Directeur Général du Centre Cinématographique Marocain (CCM)

  • Tunisie

Problématiques et enjeux de la production-distribution de films
Mohamed Abdellatif Layouni, Cinéma en Tunisie


Protection des droits d’auteur  – cinéma numérique – commerce international 


Les domaines à couvrir –  les aspects méthodologiques (un exemple de questionnaire)
Julio Talaver, Film Analyst, Observatoire européen de l’audiovisuel

partagez cet article par email imprimer cette page