23/05/2013

Panorama méditerranéen au festival du film documentaire Millenium

Euromed Audiovisuel et Millenium présentent une sélection des meilleurs documentaires venus du Sud

Evènements et festivals

Panorama méditerranéen au festival du film documentaire Millenium

Pour sa 5ème édition le Festival international du film documentaire Millénium présente, avec le soutien du Programme Euromed Audiovisuel de l'Union européenne, un panorama des meilleurs documentaires méditerranéens.

Le festival bruxellois nous offre, du 31 mai au 9 juin, l’occasion de voir des images rares sur la vie quotidienne et les révolutions de la région sud-méditerranéenne et de rencontrer plusieurs réalisateurs du sud de la Méditerranée.

Au programme de cette sélection, il y a tout d’abord Words of Witness, une coproduction américano-égyptienne réalisée par Mai Iskander. Son documentaire présente Heba, 22 ans, journaliste qui défie les normes culturelles et les attentes familiales en parcourant les rues pour rendre compte d’une Égypte bouleversée.

Ensuite vient Aslihan Unaldi et sa coproduction turco-américaine Overdrive: Istanbul In The New Millenium. Le film dépeint une Istanbul à la croisée des chemins, menacée par une croissance incontrôlée. La ville se renouvellera-t-elle une fois de plus ou succombera-t-elle ?

Maudit soit le phosphate du tunisien Sami Tlili remonte aux sources de la révolution tunisienne, un sit-in organisé par un groupe de jeunes chômeurs à Redeyef, qui donna lieu à six mois de dissidence civile. Hinde Boujemaa, Tunisienne également, présente, elle, C'était mieux demain ou l'histoire de la vie d'Aida, qui bascule en même temps que la Tunisie du 14 janvier, événement porteur d'espoirs. Elle fait fi des événements et poursuit son parcours atypique de femme effrontée et rejetée, dans cet intense moment qu’est la révolution d’un pays.

Le turc Orhan Eskikoy verra également son film On the Way to School projeté lors du festival. Son documentaire présente un professeur turc chargé d‘enseigner le turc à des enfants kurdes. Ne parlant pas la même langue, ils vont affronter d’importants problèmes de communication.

La femme à la caméra de la marocaine Karima Zoubir, élaboré dans le cadre du programme Access 2012 d’Euromed Audiovisuel, suit Khadija, une jeune marocaine divorcée qui est fermement décidée à travailler comme camerawoman lors de mariages, malgré les réticences de sa famille.

Le réalisateur Mahdi Fleifel a grandi à Ain al-Hilweh, le camp de réfugiés palestinien au Sud-Liban. Il y retourne pour tourner un film. Sa famille, ses amis, les conflits quotidiens ainsi que l’histoire d’Abu Eyad, un ami d’enfance, sont dépeints avec délicatesse et humour. Son film A World Not Ours est une coproduction entre le Liban, le Danemark et le Royaume-Uni

Yonatan Nir & Dani Menkin, deux Israéliens, présentent Dolphin Boy, l'histoire de Morad, un adolescent arabe israélien, qui après une violente agression suit une thérapie avec les dauphins en bord de mer. Peu à peu, au contact de ces animaux, Morad se remet à parler après des mois de silence.

Quant au réalisateur Didem Pekun, il raconte, dans une coproduction franco-turque, l’histoire de Tülay German, une figure historique de la pop anatolienne. Ainsi Tülay German: Years Of Fire And Cindersdresse le portrait de celle qui est devenue la voix des immigrants en France.

Last Nomads In Anatolia: Sarikecililer du Turc Yüksel Aksu suit les derniers nomades d’Anatolie et nous fait partager leur quotidien, leur culture et leur mode de vie.

Enfin, grâce au partenariat entre Euromed Audiovisuel et Millenium, les réalisateurs de La femme à la caméra, C'était mieux demain et Dolphin boy seront présents au festival.

Pour plus d'informations sur le festival et les dates de projection, veuillez cliquer ici.

partagez cet article par email imprimer cette page