12/06/2013

Euromed Audiovisuel examine l’avenir de son projet de collecte de données sur le marché de l’audiovisuel

L’Union de Radiodiffusion des Etats Arabes (ASBU) a invité les partenaires du programme (UER, COPEAM et l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel) le 10 Juin à Tunis

Activités du programme

Euromed Audiovisuel examine l’avenir de son projet de collecte de données sur le marché de l’audiovisuel

Avec ses partenaires, (l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel (OEA), l’Union Européenne de radiotélévision (UER), et la Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen (COPEAM)), le Programme Euromed Audiovisuel III de l’Union Européenne a présenté le projet de collecte de données du marché de l’audiovisuel à la 89ème session du Conseil Exécutif de l’ASBU à Tunis, le 10 Juin. On s’est particulièrement intéressé à la durabilité du projet une fois le Programme Euromed Audiovisul III sera terminé en Janvier 2014.

Au cours des dernières années, le programme de l’UE s’est concentré sur la collecte de données sur le marché du film et de l’audiovisuel dans neuf pays du Sud de la Méditerranée en coopération avec l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel (OEA). Jusqu’ici, le programme a lancé les rapports de ses conclusions sur le Maroc, le Liban et l’Egypte. Les rapports sur les autres pays de la région sont attendus avant la fin de l’année.

Pendant l’événement de Tunis, la déléguée de COPEAM, Alessandra Paradisi, a mis l’accent sur l’importance de l‘initiative de la collecte et l’analyse de données sur le marché de l’audiovisuel du sud-méditerranéen.

Une telle initiative pourrait non seulement aboutir à une meilleure compréhension des marchés Sud Méditerranéens de l’audiovisuel mais aussi fournir aux décideurs concernés des données fiables leur permettant de mettre en place de nouvelles politiques et de promouvoir des investissements judicieux. Un tel outil de transparence servirait également à encourager la coopération innovante interrégionale et renforcer la confiance entre les diffuseurs et les producteurs indépendants. Mais cet observatoire aurait à poursuivre la lutte contre un déficit de statistiques et le manque de transparence des médias dans la région.

Dans sa présentation de l’état des lieux du projet de collecte de données d’Euromed Audiovisuel, Sahar Ali, experte médias d’Euromed Audiovisuel, a en outre souligné les difficultés à obtenir des données en raison de l’absence de transparence des médias sur les marchés de l’audiovisuel dans la région.

Quant à l’Union Européenne de radiotélévision, Roberto Suárez a présenté l’expérience du Service des Renseignements des Médias (MIS) tout en soulignant le rôle actif d’une telle unité de recherche dans l’accomplissement des tâches quotidiennes et du planning stratégique du Service Public de l’Audiovisuel.

Le conseil exécutif de l’ASBU a salué l’idée d’étudier les possibilités de durabilité du projet de collecte de données sur le marché de l’audiovisuel du programme de l’UE ; ceci serait lors d’une conférence avec des experts d’analyse et développement de directives sur le marché de la télévision, qui sera organisée à Tunis en Septembre prochain par Euromed Audiovisuel, en collaboration avec l’Observatoire Européen de l’audiovisuel et l’ASBU.


Pour plus d’informations sur le projet de collecte de données du programme Euromed Audiovisuel III, veuillez cliquer ici.

 

partagez cet article par email imprimer cette page