04/11/2013

Le film Rags and Tatters d'Ahmad Abdallah l'emporte à Montpellier

Au palmarès également, La femme à la caméra de Karima Zoubir, ainsi qu'un subside pour le nouveau film arabe d'Arab and Tarzan Nasser, Casting

Evènements et festivals

Le film Rags and Tatters d'Ahmad Abdallah l'emporte à Montpellier

La 35ème édition du Festival du cinéma méditerranéen Cinemed, auquel Euromed Audiovisuel, DOCmed et MEDIS ont pris part et dont une trentaine de films sud-méditerranéens étaient au programme cette année, s'est cloturée par une cérémonie de remise de prix ce samedi 2 novembre.  

Le jury long-métrage, composé du réalisateur égyptien Yousry Nasrallah, du directeur de la bibliothèque nationale du Maroc Driss Khrouz, d’Andrée Ferréol, de Jean-Marie Besset et de Kerem Ayan, a remis sa plus belle distinction, l’Antogone d’Or, au film égyptien Rags and Tatters (Farsh w ghatta) d’Ahmad Abdallah et produit par Mohamed Hefzy de Film Clinic. Présenté en première mondiale au festival de Toronto en septembre dernier, le film sur un fugitif cherchant à s’abriter après avoir échappé de prison lors des premiers jours du soulèvement de janvier 2011 en Égypte.

Le documentaire, développé grâce au support de l'initiative ACCESS dans le cadre du programme Euromed Audiovisuel, La femme à la caméra de la marocaine Karima Zoubir a reçu le Prix Ulysse-Alliance-Agglomération de Montpellier, la réalisatrice remportant une dotation de 3.000 euros. Ce documentaire, qui a été projeté dans plusieurs festivals de film en Europe, suit Khadija, jeune marocaine analphabète et divorcée qui, en dépit de la forte résistance de sa famille et de son environnement, est fermement décidée à travailler comme vidéographe de mariages pour assurer son indépendance. 

Le prix de la critique et celui de la meilleure musique sont revenus au film israélien Funeral at Noon (Levaya Bazaharaim) d’Adam Senderson et produit par July August Productions.

Côté courts-métrages, la coproduction franco-tunisienne Peau de colle (Yed Allouh) de Kaouther Ben Hania a reçu le prix du public, tandis que le prix Cinécourts a été décerné au court israélien Bienvenue et… sincères condoléances (Welcome and… Our Condolences) de Leonir Prudovsky.

Au niveau des bourses de développement, les projets sud-méditerranéens ont aussi été à l’honneur, recevant les deux prix les plus importants. Ainsi, les réalisateurs palestiniens Arab et Tarzan Nasser -qui ont déjà fait les gros titres en mai dernier lorsque leur court-métrage Condom Lead a été le premier film palestinien présenté en compétition officielle - ont reçu une bourse de 7.000 euros pour leur nouveau projet intitulé Casting, qui dresse le portrait d’une ville côtière conservatrice, dominée par un camp de réfugiés délabré, à travers un ensemble de vignettes urbaines.

La coproduction France/Maroc/Belgique Marocco Transfert du réalisateur Rodrigo Litorriaga et François d’Artemare, producteur pour Les Films de l’après-midi, a elle aussi été dotée de 7.000 euros de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Pour consulter la liste complète du palmarès, veuillez cliquer ici.

 

35ème Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier (Cinemed) – plus d’articles :

partagez cet article par email imprimer cette page