27/12/2013

Excuse My French de Amr Salama ouvrira le Festival du film égyptien et européen de Louxor

Factory Girl de Mohamed Khan fera également ses débuts égyptiens durant la compétition

Evènements et festivals, Égypte

Excuse My French de Amr Salama ouvrira le Festival du film égyptien et européen de Louxor

Excuse My French, le troisième long-métrage du jeune réalisateur égyptien Amr Salama, fera sa première mondiale lors de l’ouverture de la seconde édition du Festival du film égyptien et européen de Louxor (du 19 au 25 janvier). Il participera à la compétition dans la catégorie long-métrage.

La première mondiale de cette comédie à propos d’un petit garçon chrétien qui fait semblant d’être musulman aura lieu sur le sol égyptien.

Excuse My French se trouve actuellement dans les dernières étapes de la postproduction. Il ne reste plus qu’un jour de tournage qui mettra fin à une aventure de trois ans au cours de laquelle le script de Amr Salama a été rejeté à trois reprises par le conseil de la censure égyptienne. De plus, cet été, le tournage a du être reporté à cause de l’instabilité politique. Excuse My French est produit par Film Clinic (Rags and Tatters) et coproduit par The Producers, tout comme les deux autres longs-métrages de Amr Salama: Zay en-Neharda et Asmaa.

Récemment récompensé par le prix FIPRESCI et le prix de la meilleure actrice à Dubaï, Factory Girl, réalisé par le très expérimenté Mohamed Khan, fera également sa première égyptienne lors du festival dans la catégorie long-métrage. Produit par le jeune Mohamed Samir via DayDream et coproduit par Middle West Films (In Search of Oil and Sand, Villa 69) et Wika (Chaos  et désordre), Factory Girl raconte l’histoire de Hiyam, une ouvrière de la classe moyenne inférieure qui tombe amoureuse de son responsable.

Ces deux longs-métrages égyptiens rivaliseront avec 10 autres films européens comme le film germano-géorgien Erka et Natia, Chronique d’une jeunesse géorgienne (prix CICAE à Berlin), Eat, Sleep, Die de la réalisatrice norvégienne Gabriela Pichler (prix du public à Venise en 2012), The Almost Man du réalisateur norvégien Martin Lunds (récompensé à Karlovy Vary en 2012), La bataille de Solférino de la réalisatrice française Justine Triet et Withering du réalisateur serbe Miloš Pušić.

Lundi dernier, Magda Wassef, présidente du festival, historienne et critique de cinéma, a révélé aux journalistes que 62 films égyptiens et 17 films européens seront projetés lors de la seconde édition du festival. En plus de 27 courts-métrages, une section sur le cinéma allemand comprendranotamment Goodbye Lenin (2003) de Wolfgang Becker et La vie des autres (2006) de Florian Henckel von Donnersmarck.

Il y aura également des films égyptiens indépendants : La ville (1999) de Youssry Nasrallah, Le voyou (2003) de Mohamed Khan, Basra (2009) de Ahmed Rashwan, Winter of Discontent (2012) de Ibrahim Batout, Chaos et désordre (2012) de Nadine Khan, Coming Forth By Day (2012) de Hala Lotfy, Asham (2012) de Maggie Morgan et Rags and Tatters (2013) de Ahmed Abdallah.

La section des classiques égyptiens présentera Something of Fear (1968) de Hussein Kamal et La momie (1973) de Shady Abdel Salam, ainsi que The Necklace and The Bracelet (1986) de Khairy Beshara et Mohamed Bayoumi (1992) de Mohamed Kamel el Kaliouby dont les scripts ont été écrits par le poète égyptien Abdel Rahman Al-Abnoudi.

Soutenu par le ministère du tourisme égyptien et l’Union européenne, le Festival du film égyptien et européen de Louxor est organisé par la fondation Noon qui compte parmi ses membres les réalisateurs Mohamed Kamel el-Kaliouby (son film Mohamed Bayoumi sera projeté au festival) et Daouad Abd el-Sayed, ainsi que les critiques de renom Magda Wassef, présidente du festival, et Youssef Sherif Rizallah, directeur artistique du festival.

L’événement cherche à amener le cinéma (et un peu de commerce) dans la ville égyptienne de Louxor. Cette ville vit surtout du tourisme grâce à la vallée des rois qui se trouve à proximité mais le secteur a beaucoup souffert depuis janvier 2011. 

Alice Hackman

partagez cet article par email imprimer cette page