22/12/2013

Amir Ramses, réalisateur égyptien de Juifs d’Égypte

« J’ai voulu choquer le spectateur en ne lui donnant que des images qui ne peuvent pas rentrer dans le cadre de la fiction »

Evènements et festivals, Égypte

Le public de la 13ème édition du festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles a eu l’occasion de découvrir le documentaire du réalisateur égyptien Amir Ramses intitulé Juifs d'Égypte. Comme le titre l’indique, le documentaire se base sur des entretiens entre le réalisateur et les Juifs qui ont été persécutées dans les années 1950 en Égypte. De nombreux témoignages ont été collectés en France où il a été facile pour Amir Ramses de trouver des personnes prêtes à partager leur histoire, ainsi qu'un petit nombre en Egypte où, malgré la nature controversée du sujet, le réalisateur a tout de même réussi à rassembler des témoignages.

« J’ai voulu faire ce film par rapport à une partie oubliée de l’histoire de l’Égypte, une partie dont on ne parle plus, mais aussi par rapport à un concept qui est en train de disparaître en Égypte : la tolérance. »

« Ça reste un sujet très controversé, j’ai voulu que ça soit que du vrai, j’ai voulu choqué le spectateur en ne lui donnant que des  images qui ne peuvent pas rentrer dans le cadre de la fiction. »

« J’ai envie de retourner vers la fiction mais pour le moment je suis en train de terminer la deuxième partie du film qui parle plutôt du présent, des douze femmes juives qui sont encore vivantes au Caire et qui ont tenu absolument à passer le reste de leur vie au là-bas.

Interview en français

partagez cet article par email imprimer cette page