02/10/2014

El Ott et Mother of the Unborn en avant-première à Abu Dhabi

Le cinquième long-métrage d’Ibrahim El Batout et le premier documentaire long-métrage de Nadine Salib sont en compétition

Evènements et festivals

El Ott et Mother of the Unborn en avant-première à Abu Dhabi

Le programme du prochain Festival du Film d’Abu Dhabi vient de sortir, avec une rafale de nouveaux longs-métrages de fiction et documentaires de la région sud méditerranéenne. Cette année, le festival ouvrira ses portes du 23 octobre au 1er novembre.

El Ott (« Le Chat »), film du réalisateur égyptien Ibrahim El Batout, sera présenté en avant-première mondiale dans la section Narrative de la compétition du festival. Dans le cinquième long-métrage de Batout depuis qu’il s’est tourné vers le cinéma, après une carrière dans les reportages de guerre, El Ott, petit gangster joué par l’acteur égyptien Amr Waked (Winter of Discontent, Lucy), divorce de sa femme après que sa fille a été mystérieusement enlevée. Il se trouve rapidement absorbé dans une course contre la montre, après avoir découvert qu’un truand a récemment kidnappé des enfants des rues dans le voisinage afin de vendre leurs organes. Le film, dont le tournage s’est terminé en Egypte pendant le couvre-feu imposé par l’armée en automne dernier, est produit par Zad (Winter of Discontent) and co-produit par Knight Works basé à Paris, avec le soutien du Final Cut et de SANAD.

Le film sera en compétition avec Fièvres du réalisateur marocain Hicham Ayouch, The Valley du réalisateur libanais Ghassan Salhab et Timbuktu du réalisateur mauricien Abderrahmane Sissako (film primé au festival de Cannes cette année).

From A to B, réalisé par le cinéaste émirati Ali F Mostafa, doit ouvrir le festival du film dans la section New Horizons. La comédie suit l’histoire de trois amis d’enfance qui se sont perdus de vue et qui font la route d’Abu Dhabi à Beyrouth en mémoire d’un ami perdu. Le film a été écrit par le producteur et scénariste égyptien Mohamed Hefzy et produit par Paul Boudijan, Hefzy et Mostafa, avec le soutien de twofour54 et Image Nation. Le premier long-métrage de Mostafa, City of Life, film choral se déroulant à Dubaï, a eu un énorme succès à sa sortie dans les cinémas émiratis en 2010.

From A to B sera notamment en compétition contre Theeb, premier-long-métrage du réalisateur jordanien Naji Abi Nowar. Le film suit un jeune bédouin dans le désert arabe en 1916, et a remporté le prix du Meilleur Réalisateur de la section Orizzonti du festival de Venise 2014.

Egalement originaire d’Egypte, le premier documentaire long-métrage de Nadine Salib, Mother of the Unborn, sera présenté en avant-première mondiale dans la section Documentary de la compétition. Produit par Hassala en co-production avec Al Batrik, et avec le soutien du IDFA Bertha Fund et de l'AFAC pour n’en citer que quelques-uns, Mother of the Unborn raconte l’histoire d’une femme infertile essayant de tomber enceinte en Haute-Egyptemother-of-the-unborn.

Return to Homs, du cinéaste syrien Talal Derki (film ayant remporté le Grand prix du jury au festival du film de Sundance 2014) nous plonge dans l’univers de la résistance syrienne. The Wanted 18, film du cinéaste et artiste palestinien Amer Shomali et du cinéaste canadien Paul Cowan, intègre interviews et animation 3D à l’histoire vraie de la première intifada palestinienne, à propos d’un groupe de vaches dissimulées après avoir été jugées comme représentant une menace à la sécurité nationale d’Israël. Le film marocain Pirates of Sale de Miriem Addou et Rosa Rogers nous dévoile le monde de jeunes acrobates à la frontière d’un des bidonvilles les plus pauvres du pays. Queens of Syria de Yasmine Fedda, narrant les aventures d’un groupe de femmes syriennes réfugiées en Jordanie qui interprètent Les Troyennes, une pièce écrite par Euripide en 415 avant J.C., sera également présenté en avant-première dans la même section.

Dans la même compétition, on trouve également Iraqi Odyssey de Samir, un documentaire sur la famille du cinéaste pendant l’exile, ainsi que The Look of Silence de Joshua Oppenheimer, oeuvre complémentaire de Act of Killing (« L’acte de tuer »), film nominé aux oscars très acclamé même si extrêmement troublant.

Dans la section Short Film de la compétition, on trouvera le film tunisien Father de Lotfi Achour et I Exist, film égyptien de Ahmed Abdelnaser.

Parmis les films de la région ayant remporté un prix au festival l’année dernière, on trouve des films tels que Villa 69 d’Ayten Amin, Cairo Drive, premier long-métrage documentaire de Sherief et Katsha et Though I Know the River is Dry, court-métrage d’Omar Robert Hamilton au financement participatif.

 

Photos : El Ott (avec l’autorisation de Zad), Mother of the Unborn

Traduction : Louise Cachot

partagez cet article par email imprimer cette page