06/11/2014

Le programme du Panorama du Film européen au Caire enfin dévoilé

Winter Sleep parmi les films présentés dans deux salles principales, dont le nouveau cinéma d'art et d'essai Zawya

Evènements et festivals, Égypte

Le programme du Panorama du Film européen au Caire enfin dévoilé

Le rendez-vous cinéma d'automne du Caire est des retour avec des titres européens récompensés, dans deux cinémas : le Galaxy ainsi que le nouveau cinéma d'art et d'essai Zawya. La septième édition du Panorama du Film européen, événement fondé par la réalisatrice égyptienne Marianne Khoury et dirigé par Misr International Films (MIF), se tiendra du 19 au 29 novembre.

 Les amateurs de cinéma présents dans la capitale égyptienne pourront donc voir à l'écran le tenant de la Palme d'Or de cette année Winter Sleep, réalisé par le Turc Nuri Bilge Ceylan, ainsi que La Chasse du danois Thomas Vinterberg (le film a remporté le Prix du Meilleur acteur à Cannes), Ida du polonais Pawel Pawlikowski (Prix du meilleur film à Londres, et prix FIPRESCI à Toronto) et Refroidis du norvégien Hans Petter Moland (nominé à Berlin).

Le programme comporte aussi The Dark Valley de l'autrichien Andreas Prochaska, Human Capital de l'Italien  Paolo Virzi (Prix de la meilleure actrice à Tribeca), Living is Easy With Eyes Closed de l'espagnol David Trueba (qui a reçu plusieurs Goyas) ainsi que Tangerines de l'estonienne Zaza Urushadze (Prix du meilleur réalisateur à Varsovie). Heimat : Chroniques d'un Rêve de l'allemand Edgar Reitz, Frank de Lenny Abrahamson avec Michael Fassbender dissimulé sous un masque, et enfin Hippocrate du francais Thomas Lilti seront aussi projetés.

Dans la catégorie Réalisateurs Espoirs, seront présents le réalisateur franco-algérien Yann Demange avec 71, un film produit pendant les troubles en Irlande du Nord, ainsi que le réalisateur slovène Rok Bicek avec Class Enemy. Ceux qui assisteront au festival pourront aussi voir Before Snowfall du kurdo-norvégien  Hisham Zaman, Barbarians du serbe Ivan Ikic, The Gambler du lituanien Ignas Jonynas, Kebab & Horoscope du polonais Grzegorz Jaroszuk ainsi que Stockholm de l'espagnol Rodrigo Sorogoyen.

En ce qui concerne le Rendez-vous documentaire, le programme inclut la réalisation de Marc Bauder, Der Banker : Master Of The Universe (qui a remporté le prix de la Semaine de la Critique à Locarno), un documentaire traitant de la crise financière, Maidan de Sergey Loznitsa au sujet des soulèvements ukrainiens en 2013 et 2014 ainsi que La Cour de Babel de Julie Bertuccelli qui suit les parcours d'étudiants de nationalités différentes dans une classe d'intégration au sein d’une école parisienne. Le documentaire de Chloe Ruthven, The Do-Gooders montre l'impact des décennies d'aides étrangères en Palestine, tandis que celui de Rachel Beth Anderson et Timothy Grucza, First To Fall suit le parcours d'un groupe de jeunes expatriés au cours d'un voyage de huit mois dont l'objectif final est de « libérer » la Libye. Dans son documentaire Journey to the Mount Tomor, le cinéaste et acteur Iljir Selimosk  voyage à travers le Kosovo, la Macédoine et l'Albanie afin d'en apprendre plus sur l'organisation Sufi Order à laquelle appartenait son grand-père. Quant à Pine Ridge de la suédoise Anna Eborn, iest décrit comme un métrage contemplatif de la vie du peuple Lakota dans la réserve naturelle américaine du même nom.

Au programme du Panorama figurent également les films du réalisateur allemand Wim Wenders, un clin d'oeil à la Suisse avec My Father, The Revolution And Me, documentaire de Ufuk Emiroglu, ainsi qu'une série de court-métrages hollandais.

Dans la toute nouvelle catégorie Carte Blanche, les réalisateur égyptiens Ahmad Abdalla, Nadine Khan et Yousry Nasrallah ont décidé de diffuser Les 400 Coups du français Fancois Truffaut, Gertrud du danois Carl Theodor Dreyer ainsi que Le Cheval de Turin du hongrois Béla Tarr.  La catégorie des Classiques du Panorama aura au programme Happy Anniversary ainsi que The Great Love. Certaines de ces productions seront présentées lors des matinées des cinémas du Caire, le Stars et le Plaza afin de permettre aux écoliers de les voir. Le festival reste donc concentré sur l'éducation par le cinéma, suite à de nombreux séminaires avec les professeurs l'an passé.

À la différence de l'année dernière, aucun film arabe ou égyptien ne sera présenté lors de cette édition du Panorama, notamment parce que le MIF a désormais moyen de les diffuser toute l'année, ont expliqué mercredi les organisateurs à la presse : le cinéma d'art et d'essai Zawya à l'Odéon dans le centre-ville du Caire, qui est d’ailleurs l'un des lieux principaux de diffusions pour le festival cette année. Depuis son ouverture en mars dernier, Zawya a diffusé par exemple WajdaZero, Une échelle pour Damas, les premiers films d’Abdellatif Kechiche, Rock the CasbahStable Unstable, et même Mort à Vendre qui faisait partie du dernier colloque sur les critiques de film de la Cimatheque. Le Panorama peut donc préférer plus de films européens lors du festival.

Marianne Khoury a affirmé à la presse qu'à la place, le MIF, pour amener plus de films arabes en Europe, pense actuellement à exporter son programme Zawya à Londres et peut être à Paris ainsi qu'en Espagne.

Traduction : Cyndie Leclerc Benedetti 

 

7e panorama du film européen – bande-annonce :

partagez cet article par email imprimer cette page