15/11/2014

Le documentaire 10949 femmes primé aux Journées Cinématographiques d’Alger

Nous, Dehors reçoit une mention spéciale

Evènements et festivals, Algérie

Le documentaire 10949 femmes primé aux Journées Cinématographiques d’Alger

La réalisatrice Nassima Guessoum a reçu, pour son œuvre 10949 femmes, le grand prix du documentaire des 5e Journées cinématographiques d’Alger qui ont pris fin mercredi soir à Alger, rapporte Le Temps d’Algérie.

Dans son documentaire 10949 femmes, la cinéaste a donné la parole à l’une des premières militantes de la cause nationale, Nassima Hablal, et à ses compagnes de luttes et de cellules, combattantes de l’ombre.

Dans cette même catégorie, le prix spécial du jury a été attribué à Bahia Bencheikh Lefgoun et Meriem Achour Bouakkaz, coréalisatrices de Nous, Dehors, traitant de la condition de la femme algérienne et son rapport à l’espace public. Ce documentaire a été soutenu par le programme de formation DOCmed 2011 du programme Euromed Audiovisuel III.

Le jury présidé par le cinéaste Abdelkrim Bahloul a également décidé d’attribuer une mention spéciale au documentaire Algérie, la dernière génération réalisé par la cinéaste française Eveline Garcia Jousset.

Le jeune réalisateur Hamé Boroukba a, pour sa part, reçu le prix du meilleur court-métrage pour Ce chemin devant moi relatant une nuit d’affrontement, dans une cité française de la banlieue, entre les jeunes et les forces de l’ordre.

Pour son second court-métrage intitulé Passage à niveau, le cinéaste algérien Anis Djaad s’est vu attribuer le prix spécial du jury de cette catégorie qui a également décidé de donner une mention aux œuvres algériennes Suicide de Redouane Beladjila et Culture d’apparence de Myriam Chetouane.

Le grand prix du public, basé sur le vote des spectateurs présents lors des projections, a été attribué au documentaire Boumediene, thaïr yabni daoula (Boumediene, un révolutionnaire construit un Etat) réalisé par Fethi Jouadi.

Un nouveau prix a été institué par les organisateurs, à savoir celui de « l’Union générale des associations cinématographique arabes » qui est revenu au cinéaste égyptien Ahmed Atef réalisateur de Avant le printemps.

Le même jury a également départagé les participants au concours national d’écriture de scénario en attribuant le prix du meilleur scénario de court-métrage au réalisateur Ammar Si fodhil auteur de La fille de mon quartier et des mentions aux auteurs Mohamed Stiti et Kamel rouini (coauteurs de La grandeur de l’aube) et à Djamel Mohammedi pour le scénario du documentaire Retour au berceau du cinéma algérien.

Inaugurées samedi 8 novembre, les 5e Journées cinématographiques d’Alger ont pris fin mercredi 12 novembre au soir. 

Source : Le Temps d’Algérie

Photo : 10949 femmes de Nassima Guessoum 

partagez cet article par email imprimer cette page