Dernières publications

Rapports sur le cinéma et l’audiovisuel en Egypte, au Maroc, au Liban, en Palestine, en Jordanie et en Algérie

Rapports sur le cinéma et l’audiovisuel en Egypte, au Maroc, au Liban, en Palestine,...

L’amélioration de la compréhension et le renforcement des marchés cinématographiques et audiovisuels constituent une des...
Ce Catalogue de Films pour promouvoir le cinéma arabe

Ce Catalogue de Films pour promouvoir le cinéma arabe

Le programme Euromed Audiovisuel a lancé un nouveau catalogue de longs métrages et documentaires produits entre 2011 et...

28/11/2011

Accroitre la coopération audiovisuelle entre l’Europe et les pays de la Méditerrannée, recommande le Parlement européen

Institutions

Accroitre la coopération audiovisuelle entre l’Europe et les pays de la Méditerrannée, recommande le Parlement européen

Le rapport du Parlement européen sur le cinéma à l’ère numérique a appelé à une meilleure coopération avec les pays du Sud la Méditerranée, suscitant des espoirs parmi les professionnels du secteur pour un plus grand soutien européen à la créativité cinématographique de la région.

Le rapport, qui doit encore être examiné par la Commission européenne, « propose une amélioration de la coopération et des échanges avec les pays tiers pour valoriser les productions européennes sur le marché mondial et plus particulièrement en Méditerranée, afin de promouvoir les échanges culturels mais également de lancer de nouvelles initiatives en faveur du dialogue euro-méditerranéen et du développement démocratique de l’ensemble de la région, eu égard notamment aux engagements pris dans le cadre de la Conférence euro-méditerranéenne sur le cinéma » tenue à Athènes en 2008 entre ministres de la Culture de l’Euro-méditerranée.

« Je pense que ce sera une grande action », a indiqué Jad Abi-Khalil, de DocMed, un programme d’Euromed Audiovisuel III formant des producteurs de documentaires de la Méditerranée arabe. « Ce dont nous avons besoin, c’est qu’Euromed continue de soutenir encore et encore les pays du Sud de la Méditerranée. Si nous parlons de la liberté d’expression et du cinéma créatif pouvant s’adresser à l’Union européenne (UE), les pays arabes ne sont pas suffisamment soutenus dans le monde arabe. Dans tous les pays arabes méditerranéens, il n’y a pas assez de fonds pour soutenir la culture en général et le cinéma en particulier... Presque tous les films sont coproduits avec des pays européens et cela est très important. »

Le producteur libanais a souligné que les films arabes sont très importants pour aider l’Europe à comprendre ce qui se passe dans le monde arabe ainsi que pour assimiler sa mentalité, sa culture et sa religion.

Au-delà de la coopération accrue avec la Méditerranée, le rapport a également appelé les Etats membres et la Commission à soutenir financièrement la numérisation complète des cinémas européens aussi rapidement que possible, afin d’améliorer la circulation des films européens exposés à un secteur mondial concurrentiel. Il a exhorté la Commission à soutenir les petits cinémas dans leur conversion au numérique, car ils préservent l’héritage culturel européen en projetant plus de films européens mais n’ont pas le budget pour ce changement coûteux.

Sur les 30.000 écrans de l’UE, dont la plupart sont de petits cinémas ne possédant qu’une ou deux salles, plus de 21.000 ne disposaient pas de projecteur numérique en 2010, selon les données de l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel.

Le rapport du Parlement européen a également recommandé la standardisation ISO dans la production, la distribution et la projection des films dans l’UE et a suggéré la création de licences paneuropéennes afin d’encourager la distribution de films européens en ligne, notamment à travers la vidéo à la demande (VOD). Le document a vivement recommandé aux Etats membres d’appliquer correctement les droits de propriété intellectuelle pour éviter les fraudes de droit d’auteur et le téléchargement illégal.

Un milliard de billets de cinéma ont été vendus dans l’UE en 2010, les films européens représentant 27 pour cent du marché et fournissant plus de 30.000 emplois, selon le document du Parlement européen. En 2010, 1.203 films ont été réalisés en Europe, contre 754 aux Etats-Unis. Les audiences sont cependant inégales à travers le continent, avec 16.102 spectateurs par écran en Europe occidentale contre 40.750 en Europe centrale et orientale.

Dans le sur de la Méditerranée, de tels chiffres seront rassemblés dans le cadre d’ un nouveau projet récemment lancé par le Programme Euromed Audiovisuel III en collaboration avec l’Observatoire Audiovisuel européen pour collecter des données sur le cinéma et les secteurs audiovisuels en Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Palestine et Tunisie.

En Egypte, cependant, pays possédant la plupart des cinémas de la région, il existe moins de 300 cinémas pour 85 millions de personnes, selon le directeur et producteur égyptien Karim Gamal El Din, et les aides financières au secteur audiovisuel reviennent surtout à la télévision. « Nous aurons probablement 17 films en 2011, beaucoup moins que les 98 films produits en 1989, notre meilleure année la plus récente, et bien loin de l’époque où l’Egypte était le cinéma arabe », a-t-il expliqué à cineuropa.org la semaine dernière à Tunis.

Il reste à voir si davantage de soutien de l’Union européenne et de coopération avec l’audiovisuel européen, en Egypte et dans le reste du Sud Méditerranéen, contribuera à changer cette situation.

partagez cet article par email imprimer cette page