19/06/2012

MEDIA Mundus : les opportunités pour les professionnels du Sud

5 millions d'euros alloués à un vivier de projets cinématographiques, à destination notamment des professionnels de la Méditerranée

Opportunités, Institutions

MEDIA Mundus : les opportunités pour les professionnels du Sud

En octobre 2009, l’Union Européenne a lancé le programme MEDIA Mundus, s’étirant de 2011 à 2013. Son objectif est de renforcer la coopération culturelle et commerciale entre professionnels de l’audiovisuel dans l’Union européenne comme dans le reste du monde, en encourageant l’échange d’informations, le contact entre professionnels et en améliorant l’accès à la distribution et circulation des films.

Voici donc ici un aperçu des projets à destination des professionnels de la Méditerranée, déclinés en plusieurs objectifs spécifiques : la formation, l’accès au marché facilité, l’échange international ainsi que la distribution. De plus amples informations sont disponibles à cette adresse. Certains appels à candidatures étant déjà clôturés, les projets sont présentés par ordre chronologique de fermeture de candidatures.

 

Huit projets sont en lien avec la formation des professionnels :

  • EP2C European Post-Production Connection est proposé par Entre Chien et Loup et étend cette année son atelier d’octobre 2012 à six participants issus de pays non-européens. Ce séminaire d’une semaine est l’occasion de passer au crible les enjeux techniques, artistiques et financiers propres à la post-production pour la rendre plus facile, particulièrement en cas de coproduction. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 20 juin 2012.
  • Script & Pitch International : également organisés par Torino FilmLab, ces ateliers à six participants consistent en un cours de développement de projets pour les scénaristes professionnels, les réalisateurs, les chef-scénaristes, les producteurs, les « audiences designers », etc... Parmi les participants, six issus de pays non européens peuvent candidater. La deadline pour l’atelier « Script & Pitch » est fixée au 31 octobre, tandis que celle pour la « Writer’s Room » est fixée au 10 décembre 2012.
  • EAVE European Producers Workshop: présenté par les European Audiovisual Entrepreneurs (EAVE). Il s’agit d’un programme de 12 mois ponctué par trois ateliers d’une semaine pour faire le point sur le travail des participants et la formation à distance qu’ils ont reçu entre les ateliers. La date limite de candidature est fixée au 1er octobre pour le 3ème atelier, qui se déroulera du 5 au 12 novembre à Amsterdam.
  • Best Practice Exchange : organisé en février 2013 à Tel Aviv par les Ateliers du Cinéma Européen (ACE), ce projet permet aux financeurs, membres ou non de l’UE, de partager et de comparer leur expérience, leur expertise et leur méthodologie. L’atelier de deux jours réunira 45 participants parmi lesquels des producteurs et financeurs européens dont quatre sont issus de pays n’appartenant pas au programme MEDIA.
  • Interchange (TFL/DIFF/EAVE) : Development & Co-production for the Arab world : présenté par Torino Film Lab, Interchange est un cours de développement de projet pour 12 équipes d’écrivains, réalisateurs et producteurs issus de pays européens et arabes ainsi que de trois consultants arabes en scénario. La date limite pour l’édition 2012 est déjà passée, mais il est encore possible de participer à la prochaine édition jusqu’au 4 mars 2013.

 

D'autres projets de formation dont la date limite pour le dépôt des candidatures est passée sont :

  • ACE Mundus 4 : proposé par les Ateliers du Cinéma Européen (ACE), il aide les participants à améliorer leurs compétences professionnelles de management ainsi que leurs connaissances du marché européen, afin d’élargir leur réseau et d’augmenter leurs chances de commercer avec l’UE. Cette année, les participants viennent d’Amérique du Nord, d’Amérique latine, du Pacifique et du Moyen Orient.
  • EAVE Film Finance Forum : organisé par EAVE. Il fournit un aperçu des dernières techniques de financement en Europe afin d’améliorer la connaissance des producteurs et distributeurs en ce domaine. Huit pays n’appartenant pas au programme MEDIA ont participé à ce séminaire, qui a eu lieu en avril dernier à Luxembourg.
  • Mega Plus : développé par Media Business School, ce projet de neuf mois est destiné aux jeunes professionnels désireux de booster leur carrière dans l’industrie du spectacle, grâce à une formation spécialisée dans le management audiovisuel, l’organisation et le positionnement financier d’un projet audiovisuel. Parmi les participants déjà sélectionnés, cinq sont issus de « pays non-MEDIA ».

 

Un projet de Media Mundus a pour objectif l’aide à l’accès au marché :

  • World Documentary Exchange (WDE) : organisé par l'International Documentary Film Festival Amsterdam (IDFA), ce programme est une coopération entre IDFA, Hot Docs, The Busan and Durban International Film Festivals ainsi que the Jan Vrijman Fund. L’objectif est de créer une structure attirant l’attention des marchés américains et émergents sur les documentaires européens. 50 participants prennent part au projet, et 3 rencontres seront prochainement planifiées: en juillet 2012 à Durban, en octobre 2012 à Busan et en novembre 2012 à Amsterdam.

 

Trois projets sont dédiés à l’échange international :

  • Berlinale Filmmakers – in Residence programme proposé par Kulturveranstaltungen des Bundes – Internationale Filmfestspiele Berlin. Ce programme cherche à maximiser le potentiel commercial des films et à définir leur audience. Cette offre est dédiée à six producteurs (dont trois européens) à travers le monde qui souhaitent travailler sur une fiction ou un documentaire du 1er septembre au 31 décembre 2012. Les candidatures sont déjà closes.
  • L’initiative « Boost ! » créée par Hubert Bals Fund (Stichting Filmfestival Rotterdam) permet à cinq réalisateurs, dont un venant du Moyen-Orient et un d’Afrique, de bénéficier d’une formation ainsi que d’un accès facilité au marché du film, via un partenariat entre le Festival International du Film de Rotterdam (IFFR) et le Fonds Hubert Bals (HBF), CineMart, the Binger Filmlab, l'India’s National Film, Development Corporation. Les candidatures sont possibles jusqu'au 1er août 2012 pour les sessions prévues de septembre à décembre 2012, de décembre 2012 et de janvier à février 2013.
  • Dox Lab est un programme en trois étapes : formation, accès au marché et production pour des réalisateurs européens et non européens, issus notamment du Moyen-Orient. Les objectifs principaux de ce projet sont l’établissement de relations professionnelles à long terme ainsi que le développement des approches alternatives et nouvelles à la coproduction internationale, via des projets de films collaboratifs. Plusieurs sessions ont lieu entre le 1er novembre 2012 jusqu’en mars 2013, sur invitation uniquement.

 

Enfin, trois projets sont liés à la distribution de films pour les professionnels de la Méditerranée :

  • Europa Distribution International 2012 est une extension d’Europa Distribution, association réunissant plus de 100 distributeurs issus de 26 pays non-européens. Europa Distribution International 2012 assure la distribution des œuvres non européennes sur les marchés européens, via un réseau de 35 distributeurs européens, qui se rencontrent au festival du film de Locarno en Suisse et de Valdivia au Chili.
  • Eye on Films est un réseau de professionnels, garantissant d’un côté la circulation de cinq à six « premiers films » par an, 50 % européens, 50% non européens, le tout dans 39 festivals organisés dans 26 pays différents. Eye on Films assure aussi l’exploitation commerciale en 2012 d’au moins un de ces films par 29 distributeurs dans 25 pays différents. Pour faire la promotion - de votre premier film au-delà des frontières de votre pays, veuillez écrire à l’adresse suivante pour plus d’informations : submission@eyeonfilms.org
  • Enfin, Europa Cinemas Mundus, organisé par Europa Cinemas, favorise la programmation cinématographique basée sur la circulation et l’échange de films entre pays membres et non-membres de l’UE. Plus qu’un évènement ponctuel, il s’agit d’un véritable objectif de constitution d'un véritable réseau de salles de cinéma dans le monde entier.

partagez cet article par email imprimer cette page