Dernières publications

Rapports sur le cinéma et l’audiovisuel en Egypte, au Maroc, au Liban, en Palestine, en Jordanie et en Algérie

Rapports sur le cinéma et l’audiovisuel en Egypte, au Maroc, au Liban, en Palestine,...

L’amélioration de la compréhension et le renforcement des marchés cinématographiques et audiovisuels constituent une des...
Ce Catalogue de Films pour promouvoir le cinéma arabe

Ce Catalogue de Films pour promouvoir le cinéma arabe

Le programme Euromed Audiovisuel a lancé un nouveau catalogue de longs métrages et documentaires produits entre 2011 et...

10/08/2012

Le marché du film fait son retour aux Journées Cinématographiques de Carthage 2012

Un marché du film relancé et un nouveau forum pour jeunes cinéastes pour le premier festival de Carthage depuis la révolution tunisienne

Evènements et festivals, Tunisie

Le marché du film fait son retour aux Journées Cinématographiques de Carthage 2012

Les organisateurs des 24èmes Journées cinématographiques de Carthage, la première édition de ce prestigieux festival de cinéma arabe et africain tenue depuis la révolution tunisienne, sont décidés à marquer l'événement.

Sous cette nouvelle direction, la 24ème édition du festival du film, qui se tiendra du 16 au 24 novembre, présentera son premier marché du film après huit ans d’absence. Ce dispositif comprend l’Atelier des projets et l’inéluctable Producers Network permettant aux réalisateurs et producteurs originaires d’un Etat africain ou arabe de présenter, lors de rendez-vous avec des interlocuteurs internationaux du secteur, des projets de long-métrages en phase de développement, en vue de décrocher des fonds de financement et le soutien de producteurs potentiels.

Les JCC 2012 s’ouvrent aussi au monde par le biais d’un clin d’œil au cinéma d’Amérique du nord et une large vision des cinématographies de l’Asie : fiction, documentaire ainsi qu’un cycle du cinéma d’animation. Ces JCC nouveau souffle, présentent aussi plusieurs autres nouveautés ; un spécial Algérie, des rencontres débats autour des CNC et du numérique ainsi qu’une présentation du Fonds panafricain pour le cinéma et l’audiovisuel, basé en Tunisie.

De plus, considérablement soucieuse de rendre hommage à la jeunesse tunisienne pour le rôle prépondérant qu’elle a joué dans la révolution qui a fait découvrir de jeunes talents aux sens de la créativité et de l’inventivité développés dans les arts de l’image, la direction du festival organisele forum des jeunes cinéastes, section désormais permanente pour les éditions à venir et qui permettra aux nouvelles générations, porteuses de projets, de mettre en exergue leurs œuvres, de trouver des accès alternatifs à la création et à la production.

L’institution universitaire sera également au rendez-vous, des étudiants de l’audiovisuel et du journalisme contribueront à enrichir cet événement culturel sous l’action baptisée « L’université au cinéma ».

A noter enfin, l’appel à projet rémunéré qui sera lancé à l’attention des jeunes artistes actants dans l’audiovisuel pour la réalisation du clip du festival.

Henda Haouala Hamzaoui

partagez cet article par email imprimer cette page