03/05/2012

L'aide au cinéma du monde enfin opérationnelle

Regardez notre interview exclusive à Dora Bouchoucha, la Présidente du Fonds

Industrie

L’aide aux cinémas du monde est une aide sélective accordée aux cinéastes étrangers de tous les pays, dès lors qu’ils présentent un projet de film (long métrage) porteur d’une ambition artistique certaine, d’une vision originale du monde, et qu’ils ne sont pas en mesure de trouver le financement nécessaire dans leur propre pays.

Cogérée par le CNC et l’Institut français, l’aide est versée à une société de production établie en France dans le cadre d’une coproduction avec une société établie à l’étranger. Elle est réservée aux projets de long métrage de fiction, d’animation ou de documentaire de création. Un dispositif d’aide après réalisation est également prévu.

Les projets sont sélectionnés en fonction de leur degré d’excellence artistique, de leur capacité à présenter au public français et étranger des regards différents et des sensibilités nouvelles, ainsi que de la fragilité relative du tissu professionnel dans lequel ces œuvres s’inscrivent.

Cette aide vise à rendre plus ouverte, plus attrayante et plus simple l’association des cinéastes étrangers du monde entier aux professionnels français, en vue de coproduire ensemble les œuvres qui contribueront à promouvoir la diversité culturelle et, à travers elle, le rayonnement culturel de la France et le renouvellement de sa création.

Avec cette nouvelle aide, les autorités françaises espèrent également contribuer à la ratification, par un nombre toujours plus grand de pays, de la Convention de l’Unesco du 20 octobre 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

L'attribution des aides sera décidée par le Président du CNC et le Président de l’Institut français après avis d'une commission composée de personnalités reconnues de la profession. La commission siègera en deux collèges, l’un ouvert aux premiers et seconds films, l’autre aux projets portés par des réalisateurs confirmés. En 2012 la commission sera présidée par Dora Bouchoucha, productrice tunisienne (regardez notre interview exclusive). Dépot des dossiers sur le site internet uniquement, à partir du 3 mai 2012.

Le montant de l’aide accordée sera de 250 000 € maximum par projet pour l’aide avant réalisation et de 50 000 € maximum par projet pour l’aide après réalisation.


Le budget total s’élève, en 2012, à 6 millions d’euros. En régime de croisière, entre quarante et soixante projets devraient ainsi être soutenus chaque année.

partagez cet article par email imprimer cette page