05/07/2012

Lancement de l’atelier de distribution d’Euromed Audiovisuel en Jordanie

Plus de 50 professionnels du cinéma se sont réunis aujourd'hui sur les rives de la Mer Morte pour la première journée de l'atelier d’Euromed Audiovisuel sur la distribution des films

Activités du programme, Jordanie

Plus de 50 professionnels du cinéma, dont les distributeurs les plus importants de la région, se sont réunis aujourd'hui lors d'un atelier organisé par Euromed Audiovisuel en Jordanie pour discuter d’une meilleure distribution et exportation des films méditerranéens.

L'atelier suit deux objectifs: créer un réseau de distributeurs et renforcer le rôle des agents de vente dans la région méditerranéenne, a déclaré Valerio Caruso, team leader de l'Unité Régionale de Monitoring et de Suivi du programme Euromed Audiovisuel II, aux participants.

Au cours de la matinée, les participants ont été amenés à se familiariser et s’inspirer d’exemples de nouvelles formes de distribution de films en provenance du monde entier. Adeline Monzier, directrice générale d'Europa Distribution, a présenté cet important réseau de distributeurs européens lancé en 2006 et comptant maintenant 25 membres et plus de 110 inscrits. Erik Gonzalez, coordinateur de La Red, a présenté aux participants ce réseau innovant de sept distributeurs latino-américains qui achètent les droits collectivement et partagent ainsi les coûts de commercialisation. Tess Renaudo, a ensuite présenté le réseau d’exploitation et de distribution européen (EDEN), une association visant à soutenir les sorties de films latino-américains dans plusieurs territoires européens. Ivan Hronec a pour sa part parlé de Film Europe Channel, une chaîne de télévision payante projetant exclusivement des films européen en provenance de la quasi-totalité des 50 pays européens. Loïc Magneron a pour sa part présenté Eye on Film, une jeune entreprise dédiée à la promotion, la circulation et la distribution de premiers longs métrages.

Dans l'après-midi, Pascal Diot a animé une discussion sur le rôle des agents de vente dans la région. La plupart des participants ont convenu qu’un réseau doit être créé afin de mieux représenter les films de la région dans les grands marchés. « Nous avons besoin de l'aide d’Euromed Audiovisuel pour créer une structure permettant de finaliser les transactions de vente avec des partenaires étrangers », a déclaré Sahar El-Sherbini, directeur des ventes chez Al-Arabiya. JonathonPerchal, distributeur pour Artificial Eye, a parlé des accords de distribution et des tendances actuelles de l'industrie pour les distributeurs de films indépendants. « Ce nouveau monde numérique était censé réduire les coûts pour tout le monde et permettre une plus grande liberté dans la création de films, [mais] la réalité est très différente », a-t-il conclu. Enfin, Sophie Juin de Bac Films, a parlé des livrables et des documents techniques impliqués dans la distribution numérique.

partagez cet article par email imprimer cette page